Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 01:18

Dans ces moments de doute et de tourmente pour les catholiques après les déclarations du pape, il est bon de se remettre à lire l'évangile.

Non pas le nouveau testament, mais le livre du prix Nobel de littérature José Saramago, l'une des plumes majeures de la littérature européenne de ces trente dernières années.

Dans ce roman, certainement le plus polémique de l'auteur en raison de la croyance aveugle des portugais, Saramago pose la question de la liberté et de la révolte.

La vie du Christ racontée par lui-même, lui qui ne voulait pas être le fils de ce Dieu sanguinaire et égoïste qui, pour sauver son propre fils, n'a pas hésité à ordonner le secret à Joseph sur le massacre des innocents par le roi Hérode.

 

Hérode a fait égorger tous les nouveaux-nés mâles mais Joseph, averti par un ange, a eu le temps de se sauver en Egypte avec Marie et l'enfant Jésus.

Le roman de José Saramago est le reflet d'une évidence. Le Christ n'a pas choisi son destin. Il lui a été imposé par son père, pour mener à bien le projet qu'il avait élaboré, étendre sa domination sur une grande partie de l'humanité.

Le Christ côtoie Marie Madeleine avec qui il a une relation amoureuse mais aussi le diable auprès de qui il fait son apprentissage.

Mais dans ce roman, la rôle des uns et des autres n'est pas toujours celui que nous imaginons.

Et Saramago pose la question sur notre marge de liberté et de décision, en faisant de Jésus le fils de Dieu qu'il ne voulait pas être, devenu la victime du pouvoir absolu de Dieu contre lequel aucune rébellion n'est possible.

S'il avait vécu il y a deux ou trois siècles, José Saramago aurait certainement eu l'honneur des flammes des bûchers de l'inquisition. Au XXème siècle, il a été excommunié par le pape mais a eu droit aussi non seulement à une levée de boucliers de l'opinion bien pensante portugaise comme au boycott pour les prix littéraires et cela même de la part de membres du gouvernement portugais.

Meurtri par cet épisode, il est parti vivre en Espagne avec sa compagne où il réside toujours. 

L'année dernière, à 85 ans, il a lancé un blog "O caderno de José Saramago", fait assez rare pour un écrivain. Le site est en portugais mais il existe aussi une version en espagnol.

Nous reviendrons longuement sur cet écrivain hors du commun dans un prochain billet. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Portugal a Bordeaux
  • Portugal a Bordeaux
  • : Blog d'information sur les portugais de Bordeaux et sur le Portugal. Activités de la communauté portugaise, associations, restaurants, commerces de produits portugais et plein d'autres choses à découvrir.
  • Contact

Recherche

Liens