Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 20:51

Fernando Pessoa est né à Lisbonne le 13 juin 1888 et y est décédé le 30 novembre 1935.

A l'âge de cinq ans, il va vire à Durban en  Afrique du Sud où son beau-père est nommé consul. Il y a passé son enfance et son adolescence et y a fait ses études. En décembre 1903, il passe l'examen d'entrée à l'université du Cap et obtient le prix Reine Victoria. Ce fut la première fois que ce prix, destiné à reconnaître les travaux de rédaction, a été attribué à un élève qui n'était pas citoyen britannique.

En 1905, il revient à Lisbonne où il s'inscrit au Cours Supérieur de Lettres qu'il a très peu fréquenté. 

Pessoa est un auteur majeur de la littérature portugaise et mondiale. Homme solitaire, il a créé pas moins de 17 hétéronymes à qui il a donné une vie tellement réelle et des identités tellement distinctes qu'ils en sont venus à échanger du courrier avec leur créateur.
Ce sont Alvaro de Campos, incarne le modernisme et la désillusion, Alberto Caeiro, la nature et la sagesse païenne, Ricardo Reis, l'épicurisme et surtout Bernardo Soares, auteur du livre de l'Intranquilité, le plus proche de Pessoa et qu'il considère comme son semi-hétéronyme.

Prolifique, Pessoa a écrit pour de nombreuses revues littéraires mais a peu publié de livres de son vivant. Mais à sa mort, on a trouvé dans une malle 27543 textes dont on ignorait l'existence. Son oeuvre a été traduite dans un grand nombre de langues y compris le chinois. Bien que anglophone, le portugais restera sa langue de création et il a même affirmé avec force "ma patrie est la langue portugaise".

Son oeuvre littéraire multiple et complexe, du fait de ses nombreux hétéronymes, restera pour beaucoup un cas d'école, que certains appelent "le cas Pessoa".

Le 8 mars 1914, ce fut le jour triomphal de sa vie. Voici comment il en parle :

« Un jour où j'avais finalement renoncé — c'était le 8 mars 1914— je m'approchai d'une haute commode et, prenant une feuille de papier, je me mis à écrire, debout, comme je le fais chaque fois que je peux. Et j'ai écrit trente et quelques poèmes d'affilée, dans une sorte d'extase dont je ne saurai saisir la nature. Ce fut le jour triomphal de ma vie et je ne pourrai en connaître d'autres comme celui-là. Je débutai par un titre : O Guardador de Rebanhos(Le Gardeur de troupeaux). Et ce qui suivit fut l'apparition en moi de quelqu'un, à qui j'ai tout de suite donné le nom d'Alberto Caeiro. Excusez l'absurdité de la phrase : mon maître avait surgi en moi » (lettre reproduite dans Pessoa en personne, José Blanco éd., La Différence, 1986, p. 302).

Le 13 juin 1985, ses restes ont été transférés au Mosteiro dos Jeronimos, où il a rejoint Vasco de Gama et Luis de Camões.




Partager cet article

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Manuel Fontes 28/03/2009 17:57

J'aime beaucoup votre blog et je vous félicite pour le mélange que vous faites dans vos articles.De la musique, de la gastronomie, de la littérature, de belles images, vraiment tout cela est d'une grande qualité.Parlez-nous un peu plus des portugais de Bordeaux. Bonne continuation. Je ferai un bout de route avec vous et je reviendrai si possible chaque jour.Merci encore pour ce blog dont nous avions bien besoin à Bordeaux.

Présentation

  • : Portugal a Bordeaux
  • Portugal a Bordeaux
  • : Blog d'information sur les portugais de Bordeaux et sur le Portugal. Activités de la communauté portugaise, associations, restaurants, commerces de produits portugais et plein d'autres choses à découvrir.
  • Contact

Recherche

Liens