Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 00:16

Extraordinaire chanson de Antonio Gedeão, alias Romulo de Carvalho, poète, écrivain et scientifique.

La chanson est ici interprétée par Manuel Freire mais elle l'a été aussi par tous les chanteurs portugais dignes de ce nom.

 

Je vous invite à l'écouter et à lire attentivement les paroles.

 




PEDRA FILOSOFAL

 

Eles não sabem que o sonho

é uma constante da vida

tão concreta e definida

como outra coisa qualquer,

como esta pedra cinzenta

em que me sento e descanso,

como este ribeiro manso

em serenos sobressaltos,

como estes pinheiros altos

que em verde e oiro se agitam,

como estas aves que gritam

em bebedeiras de azul.

 

 

Eles não sabem que o sonho

é vinho, é espuma, é fermento,

bichinho álacre e sedento,

de focinho pontiagudo,

que fossa através de tudo

num perpétuo movimento.

 

 

Eles não sabem que o sonho

é tela, é cor, é pincel,

base, fuste, capitel,

arco em ogiva, vitral,

pináculo de catedral,

contraponto, sinfonia,

máscara grega, magia,

que é retorta de alquimista,

mapa do mundo distante,

rosa-dos-ventos, Infante,

caravela quinhentista,

que é cabo da Boa Esperança,

ouro, canela, marfim,

florete de espadachim,

bastidor, passo de dança,

Colombina e Arlequim,

passarola voadora,

pára-raios, locomotiva,

barco de proa festiva,

alto-forno, geradora,

cisão do átomo, radar,

ultra-som, televisão,

desembarque em foguetão

na superfície lunar.

 

 

Eles não sabem, nem sonham,

que o sonho comanda a vida,

que sempre que um homem sonha

o mundo pula e avança

como bola colorida

entre as mãos de uma criança.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Luísa 06/06/2010 01:17



D'après votre article, publié le 6 octobre 2009, il paraît que les vrais produits portugais n'arrivent pas en France, je parle des produits
traditionnels portugais, de production artisanale (example: alheira de Mirandela, chouriça de carne de Vinhais, mel dos Açores et plein d'autres). JE vous parle de produits qui sont vraiment le
Portugal d'autrefois au niveau goût, qualité. Vous croyez qu'il y aurait en France du marché pour ce genre de produits (au Portugal, il y a environ 700 produits traditionnels).



Ti Zé 06/06/2010 04:17



Il y a non seulement un débouché pour ces produits de qualité mais aussi la possibilité de les vendre à leur juste valeur.


Malheureusement, les distributeurs portugais nous vendent souvent des produits bas de gamme, pas chers, nous prenant pour des cons incapables de connaître autre chose que le Gatão ou le porto 3
Velhotes. Savez-vous pourquoi ces deux vins ont eu tant de succès ?


Dans les années 70, ils étaient les moins chers du marché. Pour le porto, les portugais en ramenaient des caisses et des caisses pour donner à leurs amis français et même à leurs patron(ne)s.
C'est comme cela que des produits de mauvaise qualité sont devenues des marques célèbres.


Pour les produits que vous évoquez, il faut les distribuer dans des magasins de proximité, pouvant parfois conseiller le client. On voit trop souvent des "farinheiras" et autres charcuteries dans
les rayons des supermarchés sans aucune indication. Quelle image peut avoir des produits portugais un français qui achète une "farinheira" qu'il ne sait pas cuisiner ?


Je pense que nous avons d'excellents produits mais que nous ne savons pas les commercialiser. Il faut de petites quantités (pourquoi vouloir vendre 5 L d'huile d'olive ?), sachant que les prix
sont plus élevés lorsque la quantité est plus petite. Par exemple, 5 L d'huile d'olive de qualité (0,5°) se vendent autour de 20 €. Au détail, les 50 cl ou 75 cl peuvent se vendre 5 ou 6 €. Le
bénéfice est donc beaucoup plus important. De plus, votre client reviendra plus rapidement et achètera certainement d'autres produits.


Le problème pour ces produits, c'est d'arriver à les importer dans de bonnes conditions et régulièrement. Ensuite, il faut créer un véritable réseau de distributeurs qui jouent le jeu, mais cela
ne devrait pas être difficile.


Vous l'avez compris, je suis persuadé qu'il y a un véritable marché pour ces produits, surtout auprès de la clientèle française, à condition d'adapter les quantités aux habitudes du consommateur
français. Et puis, si le produit est bon, le client portugais suivra.


Dernière chose, n'hésitez pas à vous servir des moyens de communications modernes (surtout internet) pour faire la promotion de vos produits et même les vendre. N'oubliez pas que beaucoup de gens
achètent en ligne et c'est parfois un grand plus pour une société.


Je vous conseille de vous rapprocher de l'AICEP (bureau à l'ambassade à Paris) pour obtenir de l'aide, des adresses, etc.


J'espère que j'ai répondu à votre question.



rosa adriaco 21/01/2010 18:49


Bonjour
Merci a vous!.
Votre blog est très intéressant, "um cheirinho a Portugal".

J'espére que vous avez eu le temps de visiter le mien.
A bientôp.
              Rosa


Ti Zé 21/01/2010 19:06



Bien entendu. Et je conseille à tout le monde d'aller y faire un tour...



Présentation

  • : Portugal a Bordeaux
  • Portugal a Bordeaux
  • : Blog d'information sur les portugais de Bordeaux et sur le Portugal. Activités de la communauté portugaise, associations, restaurants, commerces de produits portugais et plein d'autres choses à découvrir.
  • Contact

Recherche

Liens