Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 18:22
Deux millions de portugais, soit 20% de la population, vivent sous le seuil de la pauvreté. Oui, un portugais sur cinq vit avec moins de 362 € par mois et dans la population pauvre il y a 300 000 enfants.

Chômage, salaires de misère qui parfois ne sont même pas payés, retraites et pensions encore plus misérables, font que les portugais sont l'une des neuf populations les plus pauvres des 27 pays européens.

Dans le nord ouest, la fermeture de nombreuses usines aggrave la situation et fait que cette population a un niveau de vie semblable à celui des pays de l'est.

Dans l'île de Madère aussi, on y trouve la plus grande concentration de pauvres qui survivent tant bien que mal grâce à l'aide des associations humanitaires.

Pourtant, dans cette région autonome, "gérée" par un homme mafieux, Alberto João Jardim, la situation pourrait être inversée. Région touristique, largement subventionnée par le gouvernement de Lisbonne, l'île est devenue depuis de nombreuses années semblable à un territoire de la mafia qui se plaît à créer des pauvres pour mieux les contrôler. Pourtant, M. Jardim, subventionne chaque année à hauteur de 38 millions d'euros un des journaux de l'île (Jornal da Madeira), journal où il écrit d'ailleurs et qui est un véritable tract politique à la gloire du "gouverneur":

Il en est de même pour la publicité institutionnelle qui nést attribuée qu'à ce journal.

38 millions d'euros par an qui auraient pu être utilisés pour faire des investissements au bénéfice de la population.

Alors, lors des prochaines vacances, lorsque vous irez montrer votre voiture neuve dans votre village, ayez un peu de respect car il y a peut-être parmi les gens que vous croiserez des gens qui n'ont même pas les moyens de s'acheter du pain tous les jours.

Et rappelez-vous que souvent, nous sommes tous responsables de la pauvreté des autres. Mais il est vrai que le fossé entre riches et pauvres augmente chaque jour.


Repost 0
Published by Ti Zé
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 05:57
Voici une article de journal qui fait état d'une tradition portugaise d'hiver à savoir la fait de tuer le cochon.

Cela se faisait habituellement dans les villages portugais mais là, une association a eu l'idée de le faire en ville dans une salle municipale. Cela s'est passé à Cenon, dans la banlieue bordelaise.

Tout cela est très bien mais c'est interdit par la loi de tuer un animal en dehors d'un abattoir. Mais il est vrai que l'association qui a organisé les festivités s'est affranchie de la loi depuis bien longtemps.


Repost 0
Published by Ti Zé - dans Associations
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 06:31
Lisbonne et sa lumière si particulière, Lisbonne et sa musique, Lisbonne et son mélange de populations venues du monde entier.

Comment ne pas en tomber amoureux ?

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Vidéos
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 07:03
Santos e Pecadores est un groupe de la banlieue de Lisbonne (Cascais) qui a été créé en 1987 et qui a obtenu son premier succès avec cette chanson.
"Je ne serai plus jamais fidèle", c'est Olavo Bilac, le chanteur qui le dit.

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Musique
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 17:45

A comparer avec le fandango du Ribatejo (voir vidéo dans les post précédents)

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Musique
commenter cet article
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 06:54
Les semaines qui viennent (surtout les dimanches) vont être l'occasion des plus grandes fêtes portugaises de l'année dans la région de Bordeaux.

Il y en a pour tous les goûts. Tournois de football, danses folkloriques, bals et surtout beaucoup de bière parfois des sardines et du "vinho verde".

Certaines d'entre elles réunissent jusqu'à trois mille personnes surtout quand l'entrée est gratuite.

Malheureusement, ces fêtes ressemblent toujours à celles de l'année précédente et manquent souvent de qualité.

Elles ressemblent plus aux fêtes des débuts de l'immigration portugaise que de celles de l'époque d'internet. Mais il faut dire la vérité, cela plaît et elles ont le mérite d'exister.

J'essaierai de vous donner le programme de ces fêtes, les prix du billet d'entrée et le lieux où cela se passe.

Et si vous êtes dirigeant associatif, vous pouvez adresser le programme de vos manifestations en allant dans contact en bas du blog.

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Fêtes et bals
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 15:32
Ce matin, les portugais sont tristes. La raison de leur tristesse est le "crime" commis par l'un des enfantsles plus aimés du pays, Cristiano Ronaldo.

Que Porto perde contre Manchester United passe encore, mais que le buteur soit un portugais...

Hier, la télévision portugaise a fait de ce match le fil rouge de toutes ses émissions. Les plateaux de télévision étaient bleus, les invités avaient tous des écharpes des dragons, les politiques participant aux émissions n'ont parlé que de football.

A l'heure du match (19H45, heure locale), les rues étaient désertes, les bars pleins à craquer. A la 6ème minute, les espoirs des "portistas" se sont envolés avec le but marqué par Cristiano Ronaldo.

Dominé au début de la première mi-temps, Porto a essayé de prendre les choses en main mais cela a été bien difficile même si en deuxième mi-temps ils ont été souvent en possession du ballon.

Jesualdo Ferreira, l'entraîneur de Porto était absent du terrain en raison d'une sanction infligée par la Fifa pour un bras d'honneur lors d'un match en Espagne. Cela n'a pas arrangé les affaires de Porto.

Avec cette victoire, Manchester United peut se vanter d'être le premier club anglais à battre Porto à domicile.

Mais le plus à plaindre dans tout cela est certainement Cristiano Ronaldo qui, bien qu'il ait fait son travail, aura beaucoup de mal à se faire pardonner son but par les supporters de Porto.
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Football
commenter cet article
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 07:10
Je sais, je sais, vous allez être jaloux. Comme j'ai voulu que ce blog soit le plus proche possible de la réalité, je me suis dit qu'il fallait que j'aille goûter pour vous le folar de cette année.

Je suis donc au Portugal et je dois dire que j'ai été un peu déçu.

Il y avait dans ma famille du folar traditionnel pour Pâques mais j'ai aussi goûté un folar acheté lors de la plus grande foire du folar du pays.

Ce folar, acheté assez cher, ne correspondait pas à ce que je connaissais du folar. Il ressemblait plus à un peu auquel on a ajouté quelques oeufs et un peu de jambon cuit qu'à un véritable folar digne de ce nom.

Le folar, le vrai, celui qui se fait depuis des générations n'a rien à voir avec cette escroquerie pour touristes.

Le vrai folar a une pâte différente, sa couleur est très jaune et on peut vérifier que la quantité d'oeufs était la bonne. Le jaune ne trompe pas et il est impossible de le confondre avec un vulgaire pain.

Quand à la viande utilisée, un folar n'est pas fait avec du jambon cuit mais avec du jambon cru en assez grande quantité, avec du saucisson de la région, avec de la viande de poitrine et pas uniquement du gras.

J'en ai parlé à quelques femmes qui ont été choquées de cette façon de faire.

Si un jour vous devez acheter un folar, surtout demandez qu'on vous le coupe en deux. Si la couleur n'est pas jaune vif, refusez-le. Si la viande utilisée ne correspond pas à ce que je vous ai décrit, idem. Ne vous laissez pas abuser. Ne participez pas à la mort des traditions.
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 14:52
Il est toujours très intéressant de voir comment réagissent les portugais qui résident en France lors de leur séjour au Portugal en dehors de l'été.

Trop souvent, ils oublient qu'ils vivent dans des villes de 700 ou 800 000 habitants et se retrouvent dans des petits villages au Portugal.

La comparaison est difficile bien sûr. Ils ont souvent à gérer les enfants qui ne parlent pas portugais, le fait que leur famille n'est pas très disponible pour eux en raison des occupations de leur propre vie. Les adultes sont au travail, les jeunes en cours et eux, des naufragés au milieu d'un mode de vie qu'ils connaissent mal ou dont ils ne se rappellent

La jeune génération rêve du Portugal mais uniquement au mois d'août. Ils n'ont nullement conscience de la vie des portugais le reste de l'année.

Quand je vais au Portugal en dehors de la période estivale, je prends du plaisir à essayer de comprendre quel est le regard que les portugais ont sur leurs compatriotes résidant en France. Et parfois ce n'est pas triste.

Alors, un petit conseil à tous ceux qui font un tour au Portugal. Faites attention à votre façon d'être, votre façon de parler, votre comportement en relation à ceux qui y vivent toute l'année. Cela vous évitera d'être ridicules... plus.

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Divers
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 07:32
Gâteau de Pâques par excellence, le "pão de ló" est aussi l'un des gâteaux les plus consommés au Portugal tout au long de l'année.

Très bon marché car il n'est préparé qu'avec de la farine, des oeufs et du sucre, il est de préparation facile. Son origine, comme souvent, proviendrait de la recette des religieuses d'un couvent. Celui du monastère d'Alcobaça exactement. Lors de la fermeture du couvent, les nonnes auraient donné cette recette à une famille d'Alfeizerão qui continue à le fabriquer de façon artisanale depuis plusieurs générations.

Bien plus qu'un gâteau, le pão de ló restera un souvenir de douceur de l'enfance pour chacun d'entre nous.

Mais cette spécialité portugaise a voyagé depuis des siècles et on peut la consommer au bout du monde. Introduite par les jésuites au Japon au XVIème siècle, il y est connu sous le nom de "Kasutera".

Si l'envie vous prennait de préparer un pão de ló ce week-end, voici la recette :

Ingrédients :

- 8 oeufs
- 250 g de sucre (si vous n'aimez pas trop le sucre vous pouvez mettre seulement 200g)
- 150 g de farine
- Beurre
- 1 cuillère à café de levure

Préchauffez le four à 180°.
Séparez les jaunes et les blancs des oeufs.
Mélangez avec une spatule les jaunes avec le sucre jusqu'à faire une pâte un peu ferme.
Battez les blancs en en neige.
Ajouter un peu de blanc au mélange jaunes/sucre ensuite doucement la farine et la levure.
Bien mélanger et terminer en ajoutant délicatement le reste des blancs en neige, peu à peu afin d'obtenir une pâte homogène.
Versez le tout dans un moule d'environ 25 cm de diamètre (attention, il doit avoir un trou au milieu pour faciliter la cuisson) qui vous avez préalablement beurré et fariné.
Mettre au four environ 30 à 40 minutes.
Pour vérifier la cuisson, piquer avec un couteau. Si la lame ressort sèche, votre pão de ló est cuit.

Bon appétit et JOYEUSES PÂQUES !
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Gastronomie
commenter cet article

Présentation

  • : Portugal a Bordeaux
  • Portugal a Bordeaux
  • : Blog d'information sur les portugais de Bordeaux et sur le Portugal. Activités de la communauté portugaise, associations, restaurants, commerces de produits portugais et plein d'autres choses à découvrir.
  • Contact

Recherche

Liens