Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 00:05

Le "adufe", instrument de musique originaire de Mésopotamie et introduit au Portugal par les arabes, est surtout joué par les femmes dans la région de Beira-Baixa, même si autrefois on l'utilisait du nord au sud surtout chez les bergères.

Comment est-ce qu'on construit un adufe ?

Toutes les explications dans la vidéo.

 

 

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 23:43

Cela se passe dans le village de Palaçoulo (Miranda do Douro) dans la région de Trás-os-Montes.

J'adore...

 


Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 21:32

En cette période de carnaval, je vous propose encore un lien pour découvrir les masques du nord du Portugal et de la Galice (Espagne).

Pour voir les masquez, cliquez ici !

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 22:51

Selon les régions ou le moment où l'on chante ces chants traditionnels, on les appelle "Janeiras" ou "Reis".

Souvent, on les chante quinze jours avant les rois (6 janvier) et quinze jours après. Ils sont, ou pas, accompagnés de musique.
 

A l'origine, ces chants étaient chantés le soir, devant la porte des voisins ou des amis, parfois quand ceux-ci étaient déjà couchés. Ils attendaient alors la fin des chants pour ouvrir la porte et offrir à boire et à manger au groupe de chanteurs.

De nos jours, même si la tradition a été conservée, ces chants font souvent l'objet de concours entre villages ce qui leur a fait perdre un peu leur âme.

Écoutons...

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 22:50
Voici la façon traditionnelle de chanter "les rois".
Cela se fait le soir devant la maison des amis dans la joie et la bonne humeur... et souvent dans le froid !

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 23:34

Même si le blog est un peu au ralenti depuis quelques mois, je voudrais vous remercier de venir régulièrement le visiter.

Ma profession, et surtout le mauvais temps, va me permettre d'être un peu plus présent dans les semaines qui viennent et nous aurons l'occasion de découvrir d'autres pages.

Vous avez été 12 420 à visiter ce blog depuis sa création en mars 2009. C'est peu et beaucoup à la fois. Je vous en remercie.

Je voudrais aussi vous présenter, ainsi qu'à vos familles, mes meilleurs voeux pour 2010. Que ce soit une année pleine de belles choses, de beaux moments, de bonheur intense.

 

Bonne année 2010 à tous !

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 00:01
Avec les beaux jours, commencent les "touradas", ces corridas portugaises bien particulières. Je vous en reparlerai.

Dans cette vidéo nous pouvons voir le courage des "forcados" amateurs de Montemor lors de leur prestation début juin 2009 au Campo Pequeno, les arènes de Lisbonne.

Dans la corrida portugaise il n'y a pas de mise à mort et celle-ci est remplacée par l'immobilisation du "touro" par les hommes du groupe de forcados.

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 11:17
La Saint Jean à Porto est la plus grande fête de la ville. Une fête populaires, bon enfant où tout est permis.

Saint Jean Baptiste, cousin du Christ, est fête le 24 juin. Sauf qu'à Porto, ce n'est pas ce saint là que l'on fête. C'est un autre Jean, un ermite, né à Porto mais ayant vécu à Tui en Espagne, où il est mort, que l'on fête à Porto. Il a vécu au IX siècle et sa tête a été transférée à Porto au XII siècle dans la Chapelle de la Sainte Tête (Capela da Santa Cabeça).

La fête de la Saint Jean a cependant des origines païennes du solstice d'été, où le feu, le soleil, la rosée avaient une grande importance. Les feux de la Saint Jean ont la réputation de protéger des maladies toute l'année à condition de sauter par dessus en nombre impair, les cendres de ce feu guérissent toutes les maladies de la peau et autrefois on passait les enfants par dessus le feu pour les protéger.

La rosée du 24 juin a la faculté, dit-on, de permettre aux femmes qui s'y roulent d'êtres fécondes. Encore une référence aux dieux de la fertilité dont on disait que la rosée est la salive ou la sueur.

On dit aussi que les mariages de la Saint Jean durent beaucoup plus longtemps. Il est vrai que les saint populaires ont tous la réputation de favoriser les histoires d'amour et les mariages.

La fête commence par un dîner de "caldo verde" et sardines grillées, arrosées de "vinho verde" du Minho tout proche. 

Après le repas, des groupes (rusgas) se forment qui feront la ronde toute la nuit dans les quartiers de la ville afin de participer aux bals des différents quartiers. Armés de fleurs de poireaux (aujourd'hui des marteaux en plastique), les participants se tapent sur la tête amicalement. Riches et pauvres vivent ce soir-là une nuit de fraternité, de joie et de bonne humeur. Même s'il y a parfois un début de bagarre, il est vite désamorcé par les habitants et la paix est signée autour d'un verre de vin.

A minuit pile, chacun peut assister à un spectaculaire feu d'artifice digne des villes du nord du Portugal.

Le 24 juin est un jour férié à Porto suite à un référendum populaire à l'initiative d'un journal en 1911 bien que la fête soit séculaire puisqu'on retrouve des traces écrites déjà au XIV siècle par la main de Fernão Lopes, le chroniqueur du royaume.

La fête se prolonge toute la nuit et se termine souvent par un bain au petit matin dans l'estuaire du Douro. Allez savoir pourquoi...


 

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 20:21

On dit au Portugal que le mois de juin est celui des saints populaires. Saint Antoine (13 juin), Saint Jean (24 juin) mais il ne s'agit pas de St Jean Baptiste et Saint Pierre (29 juin).

Ils sont tous les trois des spécialistes du mariage et s'ils avaient vécu au XXIème siècle ils auraient certainement une agence matrimoniale.

Mais ces trois saints sont polyvalents et parfois on se demande comment ils arrivent à gérer toutes les demandes des fidèles.

Le 12 et 13 juin est l'occasion de faire la fête à Lisbonne, ville où est né Saint Antoine le 15 août 1195.

 

Ce jour-là, tous les quartiers de Lisbonne défilent avenida da Liberdade, l'artère principale de la ville, dans ce pourrait ressembler au défilé de carnaval des écoles de samba. La fête se prolonge dans la nuit et dans tous les quartiers de Lisbonne. On mange des sardines grillées, des escalopes de porc marinées dans du vin et grillées au barbecue, du caldo verde, ce potage à base de choux verts émincés et on boit du vin rouge.

 

Les jeunes hommes offrent un plant de basilic en pot à leurs fiancées et les jeunes filles invoquent Saint Antoine pour connaître le nom du futur mari.


Vous l'avez compris, Saint Antoine a un énorme pouvoir dans les affaires de coeur. La mairie de Lisbonne organise le 13 juin un mariage collectif des jeunes d'origine modeste et leur offre l'équipement nécessaire pour s'engager dans leur nouvelle vie avec l'aide des commerçants. Une tradition qui a débité en 1950 sur l'initiative du journal "Diario Popular". On les appelle les "fiancés de Saint Antoine".

Mais à Lisbonne on fête Saint Antoine depuis le XVIè siècle.

Saint Antoine, de son vrai nom Fernado Bolhão, est né dans une famille bourgeoise et est entré dans les ordres à l'âge de 20 ans abandonnant toute sa fortune.

Peu de temps après, il est devenu franciscain et a consacré sa vie aux autres. Professeur dans différentes universités d'europe, il était aussi un grand orateur. Son sermon aux poissons en Italie, parce que les hommes ne voulaient pas l'écouter, est à l'origine d'un grand nombre de conversions au christianisme.

Saint Antoine a vécu en Italie où il est mort le 13 juin 1231 (Padoue) mais a aussi vécu longtemps en France. A Toulouse, Puy-en-Velay, Limoges et Marseille. Il a exercé des responsabilités importantes dans son ordre lors de son séjour en France.

Fait assez rare, il a été canonisé l'année suivante de sa mort.

Dans un prochain post, je vous parlerai de la Saint Jean à Porto.

 

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 11:50
Cesaltina vit seule dans une maison sans électricité, fait sa propre farine dans un vieux moulin à eau et a la sagesse de ses 94 ans.

C'est l'autre Portugal, le quotidien de beaucoup de personnes âgées avec de petites retraites.

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Traditions
commenter cet article

Présentation

  • : Portugal a Bordeaux
  • Portugal a Bordeaux
  • : Blog d'information sur les portugais de Bordeaux et sur le Portugal. Activités de la communauté portugaise, associations, restaurants, commerces de produits portugais et plein d'autres choses à découvrir.
  • Contact

Recherche

Liens