Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 23:14
Avant de vous ouvrir les portes des grossistes de produits portugais en France, je me dois de vous donner quelques astuces.

Tout d'abord, il ne faut jamais acheter à un seul fournisseur. Les bonnes affaires se font en mettant les fournisseurs en concurrence sinon vous n'aurez pas les prix les plus bas.

Ensuite, chez les fournisseurs, il y a, en général, plusieurs tarifs. Ils s'appliquent parfois à la quantité achetée. Exigez le tarif le plus bas pour n'importe quelle quantité.

Si vous avez un seul fournisseur, si celui-ci a un quelconque problème, vous risquez de vous retrouver sans marchandise pendant quelques jours et vos clients iront voir la concurrence. De plus, les produits des fournisseurs ne sont pas toujours les mêmes et cela vous permet d'avoir une gamme plus importante.

Ne vous laissez pas non plus avoir par les représentants qui essaieront toujours de vous vendre de grandes quantités. Ne commandez jamais trop car, même si vous ne la vendez pas, vous aurez à payer la marchandise. Il vaut mieux avoir une grande gamme de produits que d'avoir une petite gamme en grande quantité.

N'hésitez pas à avoir dans votre magasin des produits que les concurrents n'ont pas car cela peut vous fidéliser les clients.

Lorsque vous ouvrez votre magasin, si ce n'est déjà fait, n'hésitez pas à envoyer votre publicité à un maximum de personnes afin de vous faire connaître. Un moyen  très simple, vous prenez l'annuaire téléphonique et vous envoyez à tous ceux dont le nom est d'origine portugaise.

Ne copiez pas sur la concurrence, donnez à votre magasin un air unique, imprégnez-le de votre personnalité. Cela fera la différence.

N'hésitez pas à faire venir directement du Portugal des produits de qualité que n'ont pas les fournisseurs.

La clientèle portugaise est intéressante mais n'hésitez pas à attirer la clientèle française qu'il faudra conseiller et parfois dissuader d'acheter des produits qu'elle ne saura pas cuisiner, par exemple.

Si vous avez des clients professionnels (bars, restaurants, associations), n'hésitez pas à imposer une quantité minimale pour les livraisons sinon vous risquez de faire des livraisons pour trois caisses de bière et d'y perdre de l'argent.

Ah, j'allais oublier. NE JAMAIS FAIRE CREDIT ! Il vaut mieux perdre un client que de perdre le client et l'argent. Soyez ferme dès le départ.

Pour les fournisseurs, au départ, vous pouvez essayer de négocier des facilités de paiement pour la mise ne place de votre magasin. Par exemple, des paiements échelonnés sur trois mois afin de ne pas grever votre trésorerie.

Ne dites jamais du mal de vos concurrents, même si les clients essaient d'engager la conversation là-dessus, d'autant plus que ce que vous direz leur sera rapporté. Considérez-les comme des partenaires qui vont vous stimuler dans votre travail.

Si vous êtes dans la région de Bordeaux, n'oubliez pas ce que je vous ai dit dans l'article précédent concernant les boulangeries. C'est un créneau où il y a tout à faire et beaucoup d'argent à gagner. N'oubliez pas, le pain c'est de la farine (c'est pas cher), de l'eau, du sel et du travail.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires, j'essaierai d'y répondre.

Voici quelques fournisseurs portugais :

Boulangerie-pâtisserie Canelas
62 av Emile Zola - 93380 PIERREFITTE (Tél 0148218451)
E-mail :
canelas@canelas.fr
Site : http://patisserie-canelas.com/

Presse Portugaise
M. Cismeiro (Tél 0148852315) -  Attention, les conditions sont compliquées

SA MARIANO
1 rue de l'Orme Gateau - 45400 SEMOY (Tél 0238221222)
E-mail :
mariano.sa@wanadoo.fr

SARL C. MIGUEL
1 Ter Chemin Latéral - 93140 BONDY (Tél 0140020036)

Ets PINTO
800 rue Marnis - 45500 SAINT MARTIN SUR OCRE        
(Tél 0238367465)
E-mail : pinto@a-pinto.com
Site : http://www.a-pinto.com/

Ets COSTA
35 rue Anatole France - 87000 LIMOGES (Tél 0555796035)

Ets CANDIDO (Candieuropa)
34 rue Benoît Franchon - 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE     (Tél 0148822727)

LE PORTUGAL DES SAVEURS
94 av Jean Mermoz - 93120 COURNEUVE (Tél 0149341550)
E-mail : portugaldessaveurs@wanadoo.fr
Site :
http://www.portugaldessaveurs.fr/

ALIMENTAR
Av Condorcet - 91240 ST-MICHEL SUR ORGE (Tél 0160152121)
Site :
http://alimentar.fr/

SOVIMPORT
2 impasse Féran - 31150 FENOUILLET (Tél 0561704242)

A vous de jouer. Tout ce petit monde pourra me dire merci pour la pub gratuite.

J'espère qu'ils penseront au moins à m'envoyer deux ou trois cartons de vin en remerciement. J'aime beaucoup le Douro, Palmela, Monsaraz et autres bons vins du Alentejo.



Repost 0
Published by Ti Zé - dans Commerces
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 23:25

Il se dit dans le milieu des affaires des portugais de France que certains distributeurs de produits portugais en gros ont commencé il y a presque trente ans sur les marchés avec un vieux fourgon.

Je ne sais pas si c'est vrai ou pas, la fait est que certains ont bien réussi dans ce milieu assez fermé.

Il y a vingt ou trente ans il était certainement plus facile financièrement de se lancer et certains de ceux qui en ont eu l'idée ont eu raison de le faire.

Aujourd'hui, il faudrait beaucoup plus d'argent, il faudrait aussi être bien rodé à la législation européenne alors qu'à l'époque tout passait, il suffisait d'être généreux à certains postes frontière.

Les importateurs (et distributeurs) de produits portugais se font concurrence mais ils s'achètent aussi de la marchandise entre eux, par camions entiers.

Ils vendent de la bière (Sagres et Super Bock en général), les "vinhos verdes" les plus connus (Casal Garcia, Gatão, Aveleda, Lagosta, Ponte de Lima, Ponte da Barca et parfois le Avarinho).

Ensuite, tout y passe. Des vins rouges de plus ou moins bonne qualité, surtout en "garrafões" de cinq litres, parfois de bonnes bouteilles de Douro ou des vins de Alentejo, les alcool les plus connus comme "Macieira" ou "Croft", ces eaux de vie qui n'ont de vie que le nom en raison de la quantité du volume vendu qui n'incite pas à la qualité.

Il ya a aussi les fromages, en général vache "prato" ou "bola flamengo". Ce dernier ressemble à l'Edam mais le goût est complètement différent et les portugais en raffolent. Les fromage de brebis ou de chèvre sont plus difficiles à trouver en raison du prix mais aussi parce qu'il n'y a pas de véritable réseau de distribution pour ces deux types de fromages.

De la charcuterie il y en a pour tous les goûts et de toutes les qualités. De la bonne et de la très mauvaise. De plus, certains produits de charcuterie entrent dans la composition de certains plats et il faut vraiment connaître ce produit pour savoir le cuisiner.

Selon les régions, la charcuterie subit des préparations différentes. Ainsi, une saucisse dans une région peut être fabriquée avec de la viande, des épices et de l'eau et dans une autre région la viande aura mariné dans le vin pendant plusieurs jours.

Et la morue alors ?

La morue c'est certainement le plus compliqué. Certains fournisseurs l'achètent directement en Norvège, par containers entiers à des prix très intéressants. Le détaillant, lui, ne prendra qu'une petite marge en raison de la concurrence mais aussi parce que c'est un produit d'appel pour le magasin.

La morue, il y en a de plusieurs tailles, de plusieurs qualités et parfois le même poisson a trois noms différents. Je reviendrai sur la morue dans un prochain billet. Le sujet est complexe et je n'aurais pas assez de place pour le traiter ici dans son intégralité.

Mais, de plus en plus, la communauté portugaise recherche des produis de qualité qu'elle voudrait payer le moins cher possible. la qualité a toujours un prix, en général élévé si celle-ci le justifie.

Les clients veulent du bon dans tous les produits que j'ai cités plus haut mais aussi pour les produits occasionnels comme le "bolo rei", le "pão de ló" et autres produits artisanaux.

En hiver, certains importateurs font venir en grande quantité "grelos", choux et à Pâques les rameaux d'oliviers par camions entiers. Cela se fait surtout en région parisienne, où la communauté portugaise est très importante (400 à 500 000 portugais).

Tout cela concerne les importateurs et distributeurs. Mais une autre sorte de commerces portugais s'est développée, ce sont les boulangeries-pâtisseries.

Ce sont certainement ceux qui gagnent le plus d'argent. Ils font du pain et des gâteaux de qualité, parfois introuvables ailleurs et que les importateurs ne peuvent pas faire venir en raison des délais de fraîcheur.

La plus connue est la société Canelas, en région parisienne, qui a depuis développé une activité de traiteur qui fonctionne extremement bien. Non seulement Canelas s'est engagé dans la voie de la qualité mais son service traiteur est aussi impeccable et digne des plus grands.

 

A Bordeaux, celui qui a envie de s'engager dans le commerce, je lui conseille cette option où il y a un véritable marché, aucune concurrence et tout à faire. Certaines entreprises françaises recherchent l'originalité, le dépaysement et je pense que le succès est assuré à condition, bien entendu, de savoir s'entourer de professionnels. Il ne s'agit pas d'avoir gagné de l'argent dans le bâtiment pour s'improviser boulanger-pâtissier ou traiteur.

La suite dans le prochain billet (noms, adresses, etc, etc).

Vous pouvez aussi poser vos questions dans les commentaires afin que j'essaie de répondre dans le prochain billet (encore cette semaine comme promis).

Repost 0
Published by Ti Zé - dans Commerces
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 18:16

Les vacances approchent et beaucoup d’entre nous vont se rendre au Portugal pendant le mois d’août.

 

Petits conseils pour éviter les arnaques dont sont victimes les portugais résidant à l’étranger (os emigrantes) et même les touristes français se rendant au Portugal.

 

Tout d’abord, évitez de parler français lorsque vous vous rendez dans un magasin. Pour deux raisons : les portugais comprennent souvent ce que vous dites et de plus cela vous évitera de vous faire avoir sur les prix.

 

Si vous allez au restaurant en semaine, évitez les plats comme le chevreau au four, le cochon de lait et autres viandes rôties. On vous sert souvent en semaine les viandes restant des mariages et autres banquets du week-end.

 

Parfois, demandez  des « meia dose » (demi plat) car c’est souvent suffisant et vous ne payez que la moitié du prix.

 

Si vous allez au restaurant avec des amis ou de la famille résidant au Portugal, n’hésitez pas à les faire payer même si vous les avez invités. L’addition sera parfois le double si c’est vous qui payez. Il vous sera toujours possible de rembourser vos amis à la sortie.

Dans les garages ou autres commerces de services, n’hésitez pas à demander le prix avant de faire effectuer réparations ou autres travaux. Cela vous évitera des surprises. Par exemple une vidange de voiture avec changement de filtres peut vous coûter 100 € de plus qu’en France.

 

Chez les commerçants, redoublez d’attention. Parfois, n’hésitez pas (et surtout n’ayez pas honte) à négocier les prix et à les faire baisser.

 

Ne dites pas non plus aux commerçants que le prix de leurs produits est beaucoup moins élevé qu’en France. Cela va les inciter à augmenter leurs prix.

 

Dans certains commerces (souvent dans les bars) n’hésitez pas à comparer les prix lorsque vous payez avec ceux que payent vos amis.

 

Pour terminer, dans les foires ou marchés, il est indispensable de toujours négocier les prix. Faites des offres beaucoup plus basses que le prix qu’on vous demande car il est toujours possible de remonter un peu pour arriver à un prix correct.

 

Surtout ne comparez pas les prix avec ceux que vous aurez payé en France. Pour info, un café coûte 0,50 € ou 0,60 €, une bière entre 0,60 € et 1 €.

 

A vous de ne pas vous faire avoir.


Photo : Mercure, dieu des voleurs et des commerçants
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Commerces
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 08:54

Le magasin Adega Lusitana est situé cours de l'Yser à Bordeaux et est actuellement le plus grand magasin de produits portugais à Bordeaux.

Tenu par un couple franco-portugais, il existe depuis quelques années déjà.

Ce magasin a un choix important de produits mais certains rayons manquent de choix et s'adressent à une clientèle qui connaît peu les produits portugais ou qui est restée dans ce cliché qui consiste à identifier les produits portugais à deux ou trois marques de qualité moyenne.

Si vous voulez acheter un bon vin, sachez d'entrée que vous aurez du mal car le choix est limité. Ou alors, vous devrez mettre un peu plus de 20€ dans un quinta da Bacalhôa (Douro).


Par contre, le choix en "vinhos verdes" , le fameux vin blanc pétillant est déjà plus grand.
 

Côté fromages, il y a pas moins de sept fromages différents mais il est à regretter qu'il n'y ait pas de chèvre ou de brebis.

Tous les fromages sont industriels et c'est bien dommage lorsqu'on connaît la qualité des fromages artisanaux.

On y trouve aussi un grand choix de charcuterie et la traditionnelle viande de porc dans le vin que l'on retrouve dans la région du minho. A regretter le manque d'hygiène dans le rayon charcuterie qui se trouve en semi libre service.

Côté morue, une seule qualité mais le choix dans les tailles et le prix est assez correct.

On peut y trouver les classiques comme les lupins, la marmelade de coings, le café, l'épicerie, les jus de fruits et les incontournables Sagres et Super Bock.

Côté prix, on peut dire que c'est raisonnable.

L'accueil est sympathique et la patronne de bon conseil.

P.S. : La photo n'a pas été prise dans ce magasin.
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Commerces
commenter cet article
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 11:32
Tant qu'à faire, commencer par les ennuis.  Je le sais d'avance, cette rubrique ne vas pas plaire aux commerçants.

J'ai testé pour vous le magasin Aux Caves du Portugal à Bordeaux-lac et il faut dire que ce n'est pas fameux.

Le magasin est tout petit, l'accueil froid, le conseil inexistant et le choix plus que limité.

Pourtant, ce magasin appartient à l'un des plus gros importateurs de produits portugais en France. Le magasin est à l'intérieur d'un gros entrepôt plein de palettes de toute sorte de marchandises.

L'espace est minuscule et c'est bien dommage car le propriétaire a les moyens financiers de faire quelque chose de beau. Mais l'argent ne fait pas tout, il faut aussi avoir des idées et connaître un peu son métier. Vendre dans des entrepôts ou sur catalogue n'est pas la même chose que vendre au détail et recevoir du public.

On pourrait aussi s'attendre à un grand choix de produits. Malheureusement ce n'est pas le cas et les produits présentés sont même de qualité médiocre (saucissons, fromages et même vins).

J'aurais aimé y trouver toute une gamme de produits portugais, du bas de gamme à bas prix jusqu'aux produits de très bonne qualité. Ce n'est pas le cas. On pourrait aussi attendre de ce magasin des prix plus abordables pour la morue séchée. Les prix sont comparables à ceux des autres magasins.

Ce type de magasin donne une mauvaise image des produits portugais et du Portugal.

Ajoutons à cela, que ce grossiste a eu la formidable idée d'installer son magasin dans une ville où il avait déjà plusieurs clients. Bonjour l'ambiance !
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Commerces
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 11:51
Je ne vous parlerai pas des bars et restaurants aujourd'hui mais bien des épiceries où vous pouvez trouver des produits portugais.

Il y en a à Bordeaux, bien sûr, mais aussi à Cenon, Bassens, Mérignac ou même sur le bassin d'Arcachon.

Tout d'abord, il faut regretter la disparition de la librairie portugaise qui était située cours de la Marne et qui a été le premier magasin à vendre des produits portugais dans la région. Son gérant, avait commencé à vendre des journaux portugais cours Victor Hugo le week-end, sur le trottoir. Ensuite, ce magasin où les étudiants pouvaient trouver les livres scolaires dont ils avaient besoin et où les sportifs venanaient acheter "A Bola", l'Equipe portugaise. D'autres journaux ont suivi et le commerce de produits alimentaires aussi.

Ce magasin a toujours eu une offre de qualité et on pouvait y trouver les meilleurs portos ainsi que des vins de très bonne qualité. Ce magasin a été aussi pendant des années le fournisseur des associations portugaises mais aussi le sponsor généreux de leurs activités.

Depuis sa fermeture, plusieurs autres magasins ont ouvert. Malheureusement, la qualité de leurs produits est moyenne et le choix très limité. Vous trouverez dans tous les magasins les produits qui se vendent le plus, souvent en raison de leur prix et de la réputation de la marque.

Mais attention au piège. Un porto, autrefois le moins cher au Portugal et que les portugais transportaient par cartons pour offrir à leurs connaissances, est devenu un des plus vendus au Portugal bien que sa qualité ne se soit pas améliorée.

Les gâteaux (bolo rei, pão de lo) sont rarement de bonne qualité sauf quand il y a une demande du consommateur averti. Pas de grand choix non plus pour les fromages bien qu'il y en ait de très bonne qualité au Portugal. Les magasins bordelais vendent souvent des fromages de qualité moyenne voir mauvaise presque juste pour dire qu'ils vendent du fromage portugais.

Idem pour les charcuteries et quand il y a la qualité, les prix s'envolent et sont disproportionnés.

Ces magasins ont le mérite d'exister mais ils pourraient mieux faire comme on dit à l'école. Des fournisseurs variés devraient aussi être prétexte à meilleure qualité et des prix plus bas. Mais il faut dire que l'installation d'un grossiste à Bordeaux il y a quelques années n'a pas contribué à un meilleur service pour le consommateur. Ses produits sont souvent du bas de gamme, faits pour des gens qui ne connaissent rien au Portugal et souvent en vente dans les supermarchés. Mais avec certains produits, quand vous ne savez pas les cuisiner où que vous ne savez pas qu'en réalité ils entrent dans l'élaboration d'un plat en particulier, vous risquez d'être déçu et de ne plus acheter de produits portugais. sans explication et sans précaution, le résultat espéré est souvent négatif.

Dans quelques temps, je reviendrai sur tout ceci et je testerai pour vous magasin par magasin. Vous aurez adresses, produits conseillés ou déconseillés, bilan de la visite, accueil, propreté, rapport qualité/prix.

A suivre....
Repost 0
Published by Ti Zé - dans Commerces
commenter cet article

Présentation

  • : Portugal a Bordeaux
  • Portugal a Bordeaux
  • : Blog d'information sur les portugais de Bordeaux et sur le Portugal. Activités de la communauté portugaise, associations, restaurants, commerces de produits portugais et plein d'autres choses à découvrir.
  • Contact

Recherche

Liens